Remy Sanson

Amoureux des arbres en pot, Rémy Samson a consacré 40 années de sa vie à sa boutique-musée. Il disperse aujourd’hui ses derniers protégés.

« De la patience, de la patience, et de la patience, ce sont les trois qualités nécessaires à la création de bonsaïs, plaisante Rémy Samson, en arrachant des feuilles mortes sur les branches de l’un de ses arbres. Cette passion a nécessité beaucoup d’abnégation, certains estiment même que c’est un sacerdoce. » Car pendant plus de 40 ans, Rémy n’a pas rechigné au travail dans son musée de la vallée aux Loups (Châtenay-Malabry), qui a compté jusqu’à 9 000 bonzaïs, répartis en plus de 350 espèces, âgés de six ans à plus de 300 ans.